Accueil » biographes » Bretagne » Laurence Renouard

Laurence Renouard,
écrivain biographe à Rennes

Ille-et-Vilaine (35), Bretagne

Présentation générale

Installée comme biographe en Bretagne, le recueil de la mémoire et la question de la transmission sont les deux éléments fondateurs de mon activité. Les vies s’écoulent, des expériences se succèdent, des rencontres surviennent, des séparations aussi. Des existences dont les histoires passent peuvent se perdre. C’est pour cela que je choisis de recueillir, de construire le récit et d’en produire un livre qui participe à la transmission du souvenir et au lien intergénérationnel.

Après des études universitaires en Lettres Modernes, j’ai enseigné quelques temps puis j’ai exercé durant 20 ans comme chargée d’insertion professionnelle auprès d’un public en situation de handicap intellectuel et cognitif. C’est à l’occasion des 70 de mon père que j’ai écrit ma première biographie… et je n’ai plus arrêté.

Aucune vie n’est banale, quel qu’en soit l’anonymat. Les biographies de particuliers dressent le tableau d’individus, de familles, de modes de vie, de quotidiens prosaïques et simples via le récit d’un parcours, d’une période de vie, d’une expérience, d’un événement : elles témoignent d’une époque, d’une région et représentent un puits d’éléments disparates et inestimables pour l’histoire personnelle et familiale autant que pour la mémoire locale collective.

Aucun projet ne se distingue : chacun porte sa propre valeur, sa propre émotion, sa propre importance. Chaque biographie que j’ai écrite est touchante, nécessaire pour ceux qui l’ont souhaitée. Sans pouvoir toutes les citer, il y a le parcours engagé, politique et syndical, de cet homme, précurseur de la restauration collective ; ce récit nourri de souvenirs d’enfance des six années de la seconde guerre mondiale ; le témoignage de cette femme sur le procès qu’elle a intenté: faits, plainte, mise en examen, instruction judiciaire, procès, cheminement intérieur aussi; les 25 ans de récits de voyage puisés dans des carnets qu’un homme remplissait chaque jour et que son épouse, après son décès, a voulu extraire et compléter de ses souvenirs, permettant ainsi un dialogue entre eux deux ; le parcours de cette femme, les fractures de son enfance sans parents : le rejet d’un beau-père, le retour à 12 ans auprès de sa mère qu’elle a longtemps cru être sa tante… ; ce recueil de regards croisés de résidents d’EHPAD sur la condition de la femme et la vie quotidienne à travers le 20ème siècle ; le témoignage de ce couple de Cambodgiens, adolescents durant le régime des Khmers Rouges et réfugiés politiques en France depuis 1985…

Fonctionnement

n.c.

📍 Retrouvez également Laurence Renouard à Pontivy, Saint-Brieuc et Vannes

Vous souhaitez savoir si Laurence se déplace dans votre commune ? Envoyez-lui un message

Cabinet

n.c.

Tarif 1h d'entretien *

350 €

Téléphone

06 66 12 09 09

Déplacement max

150 km

Réseau de biographes

n.c.

* tarif indicatif qui comprend 1h d’entretien ainsi que tout le travail qui en découle (retranscription, écriture…)

Laurence Renouard,
écrivain biographe à Rennes

Ille-et-Vilaine (35), Bretagne

Cabinet

n.c.

Tarif 1h d'entretien*

350 €

Téléphone

06 66 12 09 09

Déplacement max

150 km

Réseau de biographes

n.c.

*tarif indicatif qui comprend 1h d’entretien ainsi que tout le travail qui en découle (retranscription, écriture…)

Retrouvez également Laurence Renouard à Pontivy, Saint-Brieuc et Vannes

Vous souhaitez savoir si Laurence se déplace dans votre commune ? Envoyez-lui un message

Présentation générale

Installée comme biographe en Bretagne, le recueil de la mémoire et la question de la transmission sont les deux éléments fondateurs de mon activité. Les vies s’écoulent, des expériences se succèdent, des rencontres surviennent, des séparations aussi. Des existences dont les histoires passent peuvent se perdre. C’est pour cela que je choisis de recueillir, de construire le récit et d’en produire un livre qui participe à la transmission du souvenir et au lien intergénérationnel.

Après des études universitaires en Lettres Modernes, j’ai enseigné quelques temps puis j’ai exercé durant 20 ans comme chargée d’insertion professionnelle auprès d’un public en situation de handicap intellectuel et cognitif. C’est à l’occasion des 70 de mon père que j’ai écrit ma première biographie… et je n’ai plus arrêté.

Aucune vie n’est banale, quel qu’en soit l’anonymat. Les biographies de particuliers dressent le tableau d’individus, de familles, de modes de vie, de quotidiens prosaïques et simples via le récit d’un parcours, d’une période de vie, d’une expérience, d’un événement : elles témoignent d’une époque, d’une région et représentent un puits d’éléments disparates et inestimables pour l’histoire personnelle et familiale autant que pour la mémoire locale collective.

Aucun projet ne se distingue : chacun porte sa propre valeur, sa propre émotion, sa propre importance. Chaque biographie que j’ai écrite est touchante, nécessaire pour ceux qui l’ont souhaitée. Sans pouvoir toutes les citer, il y a le parcours engagé, politique et syndical, de cet homme, précurseur de la restauration collective ; ce récit nourri de souvenirs d’enfance des six années de la seconde guerre mondiale ; le témoignage de cette femme sur le procès qu’elle a intenté: faits, plainte, mise en examen, instruction judiciaire, procès, cheminement intérieur aussi; les 25 ans de récits de voyage puisés dans des carnets qu’un homme remplissait chaque jour et que son épouse, après son décès, a voulu extraire et compléter de ses souvenirs, permettant ainsi un dialogue entre eux deux ; le parcours de cette femme, les fractures de son enfance sans parents : le rejet d’un beau-père, le retour à 12 ans auprès de sa mère qu’elle a longtemps cru être sa tante… ; ce recueil de regards croisés de résidents d’EHPAD sur la condition de la femme et la vie quotidienne à travers le 20ème siècle ; le témoignage de ce couple de Cambodgiens, adolescents durant le régime des Khmers Rouges et réfugiés politiques en France depuis 1985…

Fonctionnement

n.c.