Pourquoi libérer son secret de famille dans sa biographie ?

pas-de-vie-sans-histoire

Garder un secret de famille, c’est comme empêcher la vie de couler dans ses gênes. Souvent
devinée sous une forme plus ou moins inconsciente (gestes, attitudes, mimiques, silences),
l’histoire de famille que l’on cache plane au-dessus des descendants et parfois de génération en
génération. Le plus souvent, le secret de famille concerne la naissance, la mort, un inceste.
L’écriture et la parole libèrent. Et quand on associe les deux en réalisant sa biographie, c’est encore
plus efficace.

Ce secret, faut-il le révéler dans sa biographie ?

Parfois, le secret est si lourd que l’on n’en parle à personne de peur de s’effondrer
psychologiquement, de ne pas savoir gérer la vérité ou d’être à l’origine de changements importants
de comportements familiaux (conflits, rupture de liens, vengeances, etc.). Pourtant, libérer son
secret de famille, c’est honorer sa vie et celle de ses descendants, c’est mettre fin à une angoisse
sourde et permanente. Plus c’est douloureux, plus c’est important pour soi et pour sa famille de
lâcher prise sur le passé.

Quand et comment libérer son secret de famille ?

Le secret de famille est à percer quand on se sent prêt. Prêt à mettre des mots, à raconter, c’est-à-
dire revivre une nouvelle fois les situations difficiles ou douloureuses, prêt à assumer la délivrance et
ses conséquences émotionnelles de l’entourage.

Vers quel professionnel se tourner pour ce type de biographie ?

Faire appel à un biographe est une excellente démarche. Le livre qui restera des entretiens et de
l’écriture de votre récit de vie, pourra être le témoin à passer à vos proches, un excellent moyen de
raconter plus librement et plus en détail. Votre récit de vie vous permet d’exprimer vos sentiments,
vos émotions, vos joies, vos peines, vos regrets, vos difficultés personnelles, vos choix.

Il est préférable de se confier à un biographe formé à recueillir votre parole sans jugement, dans un
réel accompagnement, qualités essentielles, avant même les compétences de base d’écriture d’un
roman de vie. Ces compétences sont prioritaires pour vous permettre d’accorder librement votre
confiance dans ce travail collaboratif.

Votre biographe formé à l’écoute et au non jugement, vous aide à faire le tri des évènements de vos
vécus, à organiser le récit pour ensuite lui donner une forme rédactionnelle la plus cohérente et
confortable à lire à vos lecteurs. Surtout, votre récit de vie est le vôtre et doit porter vos messages,
vos idées, vos objectifs, et même vos expressions personnelles. La fidélité à vos paroles est une
garantie du livre de votre vraie vie.

Michelle Demarigny 
Biographe à Bordeaux, fondatrice du site Ma vie o’ top ! 

La mission de Narrovita ? que les histoires familiales ne se perdent plus et se transmettent aux générations futures.

➡️En savoir plus

Nos contenus récents

Pour le biographe, pas de vie sans histoire !

Pour le biographe, pas de vie sans histoire !

Dans le langage courant, on dit d’une personne sans histoire qu’elle ne fait pas de vague, passe inaperçue, ne dérange personne, ne manifeste pas son accord ou son désaccord.

Une biographie peut-elle être un cadeau ?

Une biographie peut-elle être un cadeau ?

Une biographie est une histoire vécue. Elle raconte, sur une vie entière ou sur une tranche de vie, des événements, des expériences, des émotions, des anecdotes, des rencontres. Tout ce qui fait une vie chargée et riche à transmettre. Offrir le roman d’une vie est un...